Skip to content

Estelle Fredet

Mise en relation et circulation des habitants de l’espace lisse, c’est heureux !  Nous nous sommes rencontrées avec Estelle grâce à Anna Feillou. Et Estelle a pu profiter du lieu, c’était pour écrire, moment de retrait nécessaire pour l’avancement d’un projet, et ça se poursuit.


L’été dernier, première rencontre avec Marina dans le jardin du Café A. Nous buvons un verre et faisons connaissance. Je suis alors en train de peiner sur un texte difficile à écrire. Marina évoque l’Espace lisse comme lieu d’écriture possible.

“Heureuse d’arriver, de découvrir, de souffler. Un ciel dégagé avivé de soleil pendant plusieurs jours d’un automne radieux. Une petite chatte noire vient se faire câliner. Une maison pleine d’attentions, de livres, de passages entre l’ombre et la lumière. Un jardin où l’horizon porte toutes les teintes du crépuscule. Le silence habite l’espace. Je vais pouvoir écrire. Quelques heures par jour je m‘attèle au texte qu’un producteur m’a demandé pour présenter le film que j’avais commencé sur Pierre, que j’ai aimé, qui était peintre, et qui est mort il y a un an et demi. Parallèlement un journal commencé pendant l’été continue sa course. Ces deux formes d’écriture disparates se complémentent. Grâce au récit de la vie qui m’anime au quotidien, impressions de paysage et de climat circulant dans les interstices, je parviens à la distance requise pour formuler ce que devra être ce film, la nécessité qu’il existe au présent. Je me détache ainsi progressivement grâce aux mots de l’illusion de la vie qu’entretenaient encore ces images d’un homme heureux et en mouvement, aujourd’hui disparu. Ce lieu imaginé et construit par Marina pour accueillir nos solitudes d’écriture me communique quotidiennement par son architecture, son atmosphère, l’énergie par laquelle je trouve les ressources d’un changement, une disponibilité à ce qui arrive. Une flambée dans la cheminée. Un grand bonheur. »
Octobre 2017

A l’issue de ce temps passé à l’Espace lisse, un producteur soutient mon projet de film et sa réalisation. Comment continuer à écrire devient une vraie question. Avec Marina, des liens se tissent sous les formes joyeuses de l’amitié, du dialogue, des projets communs à venir.