Skip to content

Gaïa Guasti

Lors d’une résidence d’écriture au Chalet Mauriac, nous nous sommes rencontrées, Gaia écrivait le 3e tome de sa trilogie La Voix de la meute. Le soir, dans la cuisine, convivialité et narration de nos journées – écriture, recherches, méthode. Nous parlions, dans l’assiette pâtes al dente, pesto et parmesan ; les sens régalés, l’esprit nourri. Temps fécond de la résidence et occasion d’amitiés naissantes. En octobre 2015, Gaia nous fait l’honneur d’ouvrir la résidence de l’espace lisse.

Le 27 octobre 2014, portraits de Gaia Guasti écrivaine en résidence au chalet Mauriac de Saint Symphorien.
photographie : Loïc Le Loët

Pendant une semaine j’ai travaillé à l’espace lisse sur la toute dernière version de mon roman Le Grand Projet de Domenico Maccari dit le Copiste, peintre sans talent. Une semaine de réflexion, de concentration absolue, en lien avec la nature environnante, mais aussi de moments privilégiés de partage avec Marina, qui m’ont permis de peaufiner mon texte dans des conditions idéales.

La veille de mon départ, après une dernière journée de travail, j’ai envoyé mon roman à mon éditeur, avec le sentiment d’avoir posé la pierre finale à un édifice. Je n’ai pas eu à y retoucher. C’est donc la “version Espace lisse” qui a été imprimée, et je garde de cette expérience un sentiment de paix, d’aboutissement. Merci !